La stratégie de modernisation de l’industrie textile au Maroc

La stratégie de modernisation de l’industrie textile au Maroc
  • Créé le : 29/10/2009
  • Modifé le : 29/10/2009
Le secteur du textile et de l’habillement marocains représente 200 000 emplois et possède un savoir-faire reconnu. Il est depuis longtemps le sourcing des collections de la fast fashion des franchises mode grâce à sa réactivité et sa proximité. Cependant les exportations vers la France ont baissé de 11% dans les 6 premiers mois de l’année 2009 et certaines sociétés ont aujourd’hui du mal à résister.

Afin de redonner du dynamisme à ce domaine et contrecarrer les effets de la conjoncture, le gouvernement marocain a développé un grand programme de modernisation de l’industrie à la fois pour le textile mais aussi pour les autres domaines où les compétences existent. C’est « Le pacte national pour l’émergence industrielle 2009-2015 ».

Le ministre du commerce extérieur Abdellatif Maâzouz l’a exposé lors du salon de la sous-traitance Zoom by Fatex. Le but est de passer de sous-traitant à partenaires et pour cela les pistes d’améliorations sont les suivantes :
Créer des plates-formes industrielles intégrées ; dans le domaine du textile, améliorer les compétences en terme de créativité, de stylisme, de modélisme, de sourcing des matières premières. Bref, pouvoir assurer toute la chaîne industrielle.

Aider à l’intensification et soutenir à fond l’exportation : c’est le plan « Maroc Export + ». Les exportations textiles se font aujourd’hui à 40% sur le jean et 30% sur la fast fashion. Le plan vise à trouver les nouveaux débouchés et pour cela met en place des études de veille sur les marchés croisées avec des analyses marketing.

Le but est de dénicher les créneaux porteurs à long terme et de définir les produits spécifiques.
Le Maroc fait le maximum pour accompagner les sociétés exportatrices (le textile habillement représente 70%) et a mis en place un plan anti-crise jusqu’en 2010. Le gouvernement leur a financé jusqu’à 80% de leur prospection.

Bien accompagnées, les sociétés exportatrices marocaines devraient trouver une nouvelle place sur le marché industriel de l’habillement.

Vu dans le journal du textile n° 2016

Plus de franchises
Franchise MIDAS MIDAS

Centre auto et Station service

Apport : 50 000€

Franchise MOBALPA MOBALPA

Cuisine, bain, placard, cheminées

Apport : 80 000€

Franchise DIETPLUS DIETPLUS

Diététique et minceur

Apport : 10 000€

Franchise Mondial Tissus Mondial Tissus

Décoration et linge de maison

Apport : 70 000€

Franchise CASH EXPRESS CASH EXPRESS

Troc, achat-vente de produits d'occasions

Apport : 100 000€

Plus de franchises

Actualités

La mise en place d’une franchise passe nécessairement par une période d’expérimentation afin de vérifier la fiabilité du concept et sa capacité à créer du profit dans d’autres unités d’exploitation que l’unité d’origine. En général un franchiseur …

L'Indicateur de la Franchise

L'Indicateur de la Franchise

Pourquoi choisir un franchiseur qui vous fixe des obligations? Jean Samper, consultant en franchise, a répondu à cette question et vous explique pourquoi un futur franchisé a intérêt à choisir une franchise qui fixe des règles. Interview de Jean Samper. Jean Samper, consultant en franchise Pourquoi choisir un franchiseur qui vous fixe des obligations plutôt […]

Plus d'actualités

Fermer le menu
×
Recevez chaque semaine la newsletter
Infos sur les réseaux qui recrutent, guides pratiques,
conseils pour réussir …
En vous abonnant, vous acceptez que nous puissions traiter vos informations conformément à notre politique de confidentialité.