La Financière Immobilière Bordelaise vole au secours de la franchise de jouets La Grande Récré

La Financière Immobilière Bordelaise vole au secours de la franchise de jouets La Grande Récré
  • Créé le : 11/10/2018
  • Modifé le : 20/01/2020
À quelques semaines des périodes de fêtes de Noël, un moment crucial pour les magasins de jouets, le sort de l’un des plus grands acteurs du marché des jouets en France se précise. En Mars 2018, Ludendo, maison mère de l’enseigne La Grande Récré, a été placée en redressement judiciaire. L’entreprise faisait face à une dette s’élevant à 150 millions d’euros. Au tribunal de commerce de Paris, s’est donc tenue une série d’audiences pour décider du plan de sauvetage de l’enseigne qui s’est conclue par un projet de partenariat alliant La Grande Récré à la FIB.

Une trentaine de millions d’euros pour sauver la Grande Récré

Pour faire face aux difficultés rencontrées par l’entreprise en cessation de paiement, un plan de continuation a été proposé par Jean-Michel Grunberg, PDG de Ludendo. Afin de relancer l’enseigne, Jean-Michel Grunberg a estimé avoir besoin d’une somme d’une trentaine de millions d’euros. C’est ainsi que Michel Ohayon, patron et fondateur de FIB, a proposé de financer le plan dressé par Grunberg. L’offre de financement fut acceptée par le tribunal de commerce de Paris le 20 septembre dernier. La proposition du groupe Fnac-Darty de reprise de l’enseigne de jouets a été ainsi récusée. En juin 2018, Fnac-Darty a en effet formulé son intention de s’acquérir du réseau La Grande Récré, souhaitant reprendre seulement l’actif de l’entreprise et non son passif.

Le marché de jouets connaît un véritable bouleversement

Comme La Grande Récré, la filiale française Toys’R’Us a également été placée en redressement judiciaire. Ces deux grands géants du secteur, en difficulté, rendent compte de l’évolution phénoménale de ce marché. Sans compter la part des hypermarchés, les magasins de jouets font face à une concurrence accrue sur le digital. Les différents candidats à la reprise de ces enseignes ont ainsi proposé de nouveaux plans pour dynamiser le marché. Ils partent du principe que survivre à une telle concurrence ne peut avoir lieu qu’en ajustant l’offre aux exigences du marché. Pour ce faire, ils entendent adapter le modèle économique des magasins aux tendances actuelles : convertir le magasin de jouets en un véritable espace de vie, un milieu convivial offrant toute une gamme de produits ayant trait à la puériculture et au monde des enfants.
Plus de franchises
Franchise Mondial Tissus Mondial Tissus

Décoration et linge de maison

Apport : 70 000€

Franchise MIDAS MIDAS

Centre auto et Station service

Apport : 60 000€

Franchise MOBALPA MOBALPA

Cuisine, bain, placard, cheminées

Apport : 80 000€

Franchise CASH EXPRESS CASH EXPRESS

Troc, achat-vente de produits d'occasions

Apport : 100 000€

Franchise DIETPLUS DIETPLUS

Diététique et minceur

Apport : 10 000€

Plus de franchises

Actualités

C’est officiel, le 99ème restaurant franchisé du réseau belge McDonald’s a vu le jour le mois dernier à Herstal dans un complexe commercial attractif. Un 5ème projet pour un seul et même adhérent C’est dans l’enceinte du complexe commercial Basse Campagne, dans la région liégeoise, qu’un nouvel établissement de restauration rapide McDonald’s a levé son […]

L'Indicateur de la Franchise

L'Indicateur de la Franchise

L’enseigne du store et du rideau sur-mesure Heytens déploie davantage ses ailes sur le territoire Belge. En effet si elle a déjà enregistré 4 nouvelles ouvertures depuis le début de l’année, deux autres sont prévues avant la fin 2021. Un développement soutenu L’année 2021 aura été fructueuse pour le concept dédié à la décoration de […]

Plus d'actualités

Fermer le menu
×
Recevez chaque semaine la newsletter
Infos sur les réseaux qui recrutent, guides pratiques,
conseils pour réussir …
En vous abonnant, vous acceptez que nous puissions traiter vos informations conformément à notre politique de confidentialité.